Il est né ?
Vous êtes ici : mk0phpgtk.xgarreau.org >> aide >> divers >> interview_dzolli : tcLinux
Version imprimable

tcLinux

On n'entend parler que de knoppix francisée (la MiB ;-) ) et de mandrake. Ces distributions ont sans doute leurs qualités (et leur défauts, comme tout le monde) mais ce n'est pas une raison pour ne pas parler des autres. C'est pourquoi je me suis intéressé aux gens qui font les distributions françaises alternatives. Pour ce premier pas dans l'inconnu (combien d'entre vous connaissent déjà la distribution sujet de cet article ?), je me suis attaqué à David Zolli, mainteneur de la tcLinux.

Contexte

tclinux est sponsorisée par LRI (La Rochelle Innovation) société rochelaise qui a déjà à son "libre actif" le portail francophone tcl/tk. Pourquoi ont-ils créé une distribution ? Comment en financent-ils le développement ?

Pourquoi m'intéresser à la tclinux ? Il y a plusieurs raisons... Tout d'abord, pour des raisons pratiques, c'est une distribution élaborée à La Rochelle et j'y habite. Ensuite, comme je trouvais le projet très intéressant (avoir une distribution orientée poste de travail et poste de développement disponible en 20 minutes d'installation et à partir d'un tiers de CD , soit environ 220Mo pour la 1.1), j'ai été amené à y contribuer, pour apporter les supports de bluetooth et WiFi au début, puis finalement pour tout le reste quand le besoin s'en est fait sentir.

Enfin, raison non des moindres, David, mainteneur, considère la tcLinux comme étant apte à afficher un numéro de version supérieur à 1 (1.1 aujourd'hui), ce qui n'était pas le cas, par exemple, de la Nasgaïa lors de la réalisation de cet interview (0.9, une sorte de 1.0-rc1).

Interview de David Zolli

LinuxMag: Pourquoi une nouvelle distrib linux plutôt que participer à des projets existants ? Présentation de tcLinux et de ses points particuliers.

David Zolli: J'ai essayé de nombreuses distributions avant depuis que j'ai découvert linux (en 1995) mais maintenant que je travaille toute la journée sous linux, la plétore d'applications installées dans les distributions modernes rend le système trop lent et trop long à installer et à configurer correctement à mon goût. Ma recherche d'une distribution moderne m'a fait découvrir Peanut Linux : c'était à l'époque exactement ce que je cherchai, mais elle n'était pas en français. C'est de là que tout est parti, c'était d'abord une simple traduction.
Par la suite, Peanut déviant de mes intérêts personnels, j'ai commencé TcLinux en incluant ce qui m'intéressait, à savoir une station de travail en français pour coder en Tcl.

LM: C'est réservé aux codeurs tcl alors ?

DZ: Pas du tout ! C'est avant tout un poste de travail sous linux, donc il y a tout ce qu'il faut pour le travail quotidien. Et tout ce qu'il faut également pour programmer en C / C++, sans quoi ça ne serait pas un vrai linux ;^)

LM: - D'après toi, quels sont les points forts de la tcLinux ?

DZ: Avant tout : la rapidité ! Rapide à installer et rapide à prendre en main. C'est une station de travail, donc tous les outils classiques des serveurs sont absents : c'est beaucoup de temps de configuration de gagné et le système démarre beaucoup plus vite. J'ai également décidé de n'inclure qu'une application par tâche à accomplir. Pour ça, j'ai fait des choix selon des critères précis : stabilité, rapidité et non dépendant à un wm. C'est pour ça que TcLinux 1.1 utilise par défaut un wm ultra-rapide : xfce et des applications comme sylpheed, gFTP, opera, gimp, etc..
Ces choix font de TcLinux une distribution légère (à peine 220 mo à télécharger) idéale pour une "install party" ou pour les admins qui ne souhaitent pas passer des heures à installer et configurer tous les postes de leur intranet.
KDE 3.1 (ou KDE3.2 s'il est stable s'ici là) sera également disponible en option dans TcLinux 1.2 avec ses principales applications (Kmail, Konqueror, Kate, etc..) ce qui rendra TcLinux plus abordable à ceux qui viennent du monde Windows ou des distributions "grand public".
NdZ*: tcLinux a depuis un peu grossi (355Mo), car intègre KDE 3.1.4 et OpenOffice 1.1 depuis le 10 décembre.

LM: Si on en vient à parler de maturité de projet, quelle est ta réponse ?

DZ: TcLinux 1.1 est stable depuis Avril 2003 et utilisable même dans un cadre professionnel.

LM: Quel est le futur à court et moyen terme ? Qu'ajouter à la tcLinux ?

DZ: Pour l'instant, comme je l'ai dit TcLinux 1.2 proposera KDE en option, mais également un outil de mise à jour automatique via internet, une installation par FTP. On va également mettre à jour gcc et passer à gtk2.

LM: Quels sont les besoins urgents ?

DZ: Nous avons besoin de miroirs pour les téléchargements des isos.

LM: Si je n'ai pas d'accès ADSL, comment je fais pour essayer la tcLinux ?

DZ: Pour ceux qui ne peuvent pas télécharger l'iso sur notre site, à partir de Janvier il sera possible d'acheter le CD en ligne pour quelques euros.

LM: Pourquoi ta société en est-elle venue à linux ?

DZ: Quand notre maison mère, ARC étiq (www.arcetiq.com) a lancé le projet ArcPrinter, La Rochelle Innovation a eu besoin d'une plate-forme et d'outils de développement stables et performants. Je connaissais bien linux et ses points forts, c'est donc tout naturellement qu'il s'est imposé chez nous.

LM: Tu fais partie d'une entreprise, comment finance-t-elle le temps de travail passé sur la tclinux ?

DZ: TcLinux est pour l'instant intégralement financé par la vente des autres produits d'ARC étiq, mais nous ne désespérons pas de recevoir quelques dons d'utilisateurs satisfaits ;^) D'autre part, les éventuels bénéfices de la vente des CDs en ligne devraient nous aider un peu.

LM: Que penses-tu de la Knoppix francisée ? de Nasgaïa ?

DZ: Ce sont des projets intéressants qui contribuent à la diversité qui fait la grande force de linux. Plus il y aura d'offre de qualité de ce genre en français, plus vite linux aura en France la place qu'il mérite.

LM: Quelle est ta position vis à vis de Paladium ? EUCD ? Les brevets logiciels ?

DZ: Il est évident qu'une société doit avoir des rentrées financières pour survivre, mais je suis contre tout ce qui s'approche de près ou de loin à de la vente forcée ou qui bride les choix de l'utilisateur, quelque soit la méthode utilisée pour y parvenir. Ces prétendues nouvelles protections des données de l'utilisateur ou garanties des brevets ne sont, selon moi, que des inventions destinées à préserver ou créer des monopoles au bénéfice des puissantes sociétés et au détriment de l'utilisateur.

La question de Zazou: Tu joues à BZFlag ;-) ?

DZ: Non, je n'ai pas le temps.

LM: Quelque chose à ajouter ?

DZ: Oui, j'aimerai aussi que Tcl/Tk soit un peu plus populaire chez les programmeurs français. C'est un langage puissant, vraiment portable et facile à apprendre qui est trop méconnu chez nous.

Liens

Propos recueillis par mail/jabber par Xavier Garreau <xavier@xgarreau.org>

* NdZ == Note du Zazou

a+

Auteur : Rochelug
Créé le 22.09.2004 Modifié le 18.05.2007

Rechercher :

Google
 
Web www.xgarreau.org